Lecanora muralis 

  •  

    Règne : Fungi
    Subdivision : Ascomycetes lichenisati
    Subdivision 2 :
    Genre : Lecanora
    Espèce : muralis
    Sous-espèce :
    Variété :
    Ancien nom :
    Auteur : (Schreber) Rabenh.
    Auteur variété :

  • Lecanora muralis
    Copyright © 2020 CEBE-MOB - Photo Coppée Jean-Philippe

 

Noms vernaculaires
Français :
Neerlandais : Muurschotelkorst
Allemand :
Anglais :

 

Localisation sur les sites CEBE
Moeraske : x (indigène (I))
Périphérie Moeraske :
Walckiers :
Hof ter Musschen : x (indigène (I))
Périphérie Hof ter Musschen :
Houtweg :

 

Détermination
Détermination confirmée : oui
Découvreur CEBE : P.& K. Nuyts-Degreef
Déterminateur : P.& K. Nuyts-Degreef
Nomenclature : http://www.lichenology.info/cgi-bin/baseportal.pl?htx=atlas

 

Bibliographie
~ Sérusiaux, E., Diederich, P. et Lambinon, J. : 2004 ; Les macrolichens de Belgique, du Luxembourg et du nord de la France ? Clés de détermination : Travaux scientifiques du Musée national d?histoire naturelle Luxembourg - Ferrantia (40) - 88-91- Tiévant, P. : 2001 ; Guide des lichens ; D&N Lausanne, 156- van Herk, K. et Aptroot, A. : 2004; Veldgids -Korstmossen ; KNNV Uitgeverij Utrecht, 214-215 Vanholen, B.2003- Epifytische Macrolichenen van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest,Carte p.49 Meise,Nationale Plantentuin van België


 

Commentaires
Lichen crustacé, vert-jaune à gris-vert, souvent présence d?un bord noirâtre. Pourtour nettement lobé. Thalle placodiomorphe à presque foliacé dont les lobes, aplatis ou légèrement concaves, sont fixés au substrat sur toute leur face inférieure. Apothécies souvent présentes, assez grandes (jusqu?env. 3mm) de couleur brun clair à vert-jaune. Cette espèce, nitrophile, peut supporter un niveau de pollution assez important. Risques de confusion : Diploicia canescens ? Cette espèce diffère de L. muralis par la présence de soralies (et non d?apothécies). Essentiellement sur des supports minéraux et artificiels tels que dalles de trottoir, bordures et partie supérieure de piquets en béton. JC. Considére par Van Holen comme Macrolichen épiphytique.


 

Biotopes
Saxicole sur substrats minéraux non acides, trottoir, toit, etc, mais non verticaux Parfois corticole aux pieds d?arbres incrustés de poussières, surtout en zone urbanisée.


 

Observations
2000/12/10 Evere,Rue Carly:dalles de trottoir (P.K.N.D.) E4 16 34.2000/05/01 Evere, Place Saint-Vincent:Eglise (mur et parking) (P.K.N.D. E4 16 43. 2001/11/02 Evere :Moeraske (P.K.N.D.) E4 16 34 (Cf.De Keyzer-Paelinck,AM.2001: L'Echo du marais 58:13). 2010/11/23 Woluwé-Saint-Lambert: Hof ter Musschen (Det. J.P.Duvivier).Non cité par Van Holen, 2003 ni en E4 16 34, ni en E4 16 43. n2011/10/04 Evere, Rue du Château, mur de soutènement du talus; Elise Saint-Vincent (Det. J.P. Duvivier). 2011/11/11 Evere,Allée du Jardin de la Cure (Det. A.Bracke).

50.88289225,4.406609670625~50.88289225,4.406609670625~50.88377725,4.405885495625~50.852267925,4.44817441

 

Google Map & Obserbations.be